Label Ecocert

2214 Vues

cosmétiques bio ecocertL’organisme de certification ECOCERT

Premier organisme de certification à développer un référentiel pour les cosmétiques biologiques et écologiques, Ecocert a déposé son cahier des charges en 2003. L’élaboration de ce dernier a sollicité la collaboration d’experts, d’organismes de développement, de fabricants, de consommateurs, de producteurs, de distributeurs et de consommateurs.

Ardent défenseur de l’agriculture biologique, l’organisation Ecocert a largement contribué au développement de cette dernière en participant à la rédaction des réglementations françaises et européennes. De plus, le groupe intervient encore aujourd’hui auprès du ministère de l’agriculture, de l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) et de la commission européenne pour encourager et soutenir l’essor de l’agriculture biologique.
 
En 2013, l’organisation Ecocert développe un label spécifique pour la restauration collective « En Cuisine ». L’objectif est d’encourager les cantines à exploiter des produits locaux et biologiques pour l’élaboration de leurs repas.  

Les principes fondamentaux du label

L’Ecocert impose un ensemble de règles aux fabricants pour octroyer sa certification à des cosmétiques, par exemple, qui s’avèrent réellement respectueux de la santé humaine et de l’environnement.

Dans cette filière, la fabrication des produits doit exploiter des ingrédients issus de ressources renouvelables. Les procédés de transformation doivent quant à eux ne pas se révéler néfastes pour l’environnement. C’est donc tout naturellement que le label exclut la présence d’OGM, de parfums et de colorants de synthèse, de parabènes, de phénoxyéthanol, de PEG, de nanoparticules et de silicone. Concernant les matières premières animales, elles font également partie des ingrédients interdits exceptés les substances produites de manière naturelle et ne portant pas atteinte à l’intégrité de l’animal. Par exemple, le miel ou le lait peuvent être exploités.
Pour aller plus loin dans la démarche de sauvegarde de l’environnement, le label ECOCERT exige que les emballages des cosmétiques soient biodégradables ou recyclables.

Pour octroyer sa certification, le label impose un seuil minimum d’ingrédients naturels et biologiques dans la composition des cosmétiques. En effet, pour être certifiés ECOCERT, ces derniers doivent afficher une composition à 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle.

Deux certifications distinctes pour les produits cosmétiques

Dans la filière cosmétique, l’organisme ECOCERT octroie deux certifications différentes, le label Cosmétique Biologique et le label Cosmétique Écologique. La première certification impose que les ingrédients végétaux présents dans le produit fini soient à 95% issus de l’agriculture biologique. De plus, au moins 10% de la totalité des ingrédients doivent être issus de ce mode de production.
La certification Cosmétique Écologique impose quant à elle des ingrédients végétaux à 50% issus de l’agriculture biologique dans la composition du cosmétique. En outre, au moins 5% du total des ingrédients doivent être issus de ce mode de production contrôlé.

Pour garantir la conformité des produits avec les principes fondamentaux du label, l’organisme ECOCERT effectue des audits tous les ans sur les sites de fabrication et de conditionnement des cosmétiques. Ainsi, les consommateurs peuvent acheter leurs formules de soin en toute confiance.

Une véritable action environnementale

En tant qu’entreprise indépendante et engagée, ECOCERT reste fidèle à ses valeurs et à ses principes. Elle va donc au-delà de son engagement pour l’agriculture biologique en offrant son expertise technique à la cause environnementale. Le groupe le prouve en élaborant ses propres cahiers des charges pour la certification de produits, des systèmes et des services. Tout en y intégrant des exigences strictes qui visent à satisfaire les attentes des consommateurs, ECOCERT encourage les acteurs économiques à engager des démarches responsables.

La mission principale du label, contrôler et certifier

Ecocert est un organisme de certification spécialisé en agriculture biologique. Dans ce cadre, il doit intervenir sur le terrain pour contrôler le respect des règlements de ce mode de production. En effet, les fabricants et les producteurs qui obtiennent cette certification pour leurs produits doivent s’engager réellement dans la démarche portée par le label. Dans ce cas, ECOCERT peut délivrer les logos et les documents de certification garantissant la conformité des produits avec les référentiels des filières en question.

Le processus de certification en agriculture biologique fait intervenir différents experts. Des auditeurs sont présents dans toutes les régions de France. Ils réalisent des contrôles sur les sites de production et de transformation puis transmettent des rapports aux chargés de certification.
Ces derniers examinent les rapports pour évaluer le niveau de conformité avec les exigences du règlement. Si tout est conforme, la certification biologique peut être octroyée.
Par la suite, des contrôles de surveillance annuels sont réalisés. Ils peuvent être inopinés et s’accompagner de prélèvements pour analyses en laboratoire. Si ces dernières révèlent une non-conformité, l’ECOCERT formule une demande d’action corrective ou sanctionne le site en question.

Aujourd’hui, l’organisme de certification ECOCERT a bel et bien gagné la confiance des professionnels et des consommateurs. Il est ainsi devenu une véritable référence en France et certifie près de 65% des producteurs et 60% des transformateurs en agriculture biologique.

 Le contrôle et la certification des produits, systèmes et services

C’est en s’appuyant sur des référentiels publics ou privés que l’ECOCERT contrôle et certifie les produits, systèmes et services. Dès lors que la conformité avec le référentiel est attestée, le document de certification peut être délivré mais avant cela, ingénieurs et techniciens doivent respecter un processus de certification inflexible. Les modes de production et les systèmes de qualité sont audités, des vérifications administratives et comptables sont effectuées, les sites sont rigoureusement inspectés, des prélèvements sont effectués et une analyse de risque est réalisée.
Les visites de contrôle annuelles font partie intégrante du processus de certification.

Des référentiels très exigeants en termes de critères environnementaux

C’est en se basant sur des critères sociaux et environnementaux que l’ECOCERT élabore ses référentiels. En collaborant avec des représentants des filières concernées, le groupe souhaite imposer des exigences qui encourageront les acteurs économiques à engager des pratiques responsables tout en satisfaisant les attentes des consommateurs.
Ainsi, les professionnels qui font le choix de produire et de commercialiser des produits en conformité avec les référentiels ECOCERT valorisent leur démarche et gagnent la confiance des consommateurs. En effet, qu’il s’agisse de fabricants de cosmétiques biologiques ou de produits d’entretien écologiques, tous améliorent leur image et s’inscrivent comme de véritables acteurs de la protection environnementale.

Publié dans: Labels Bio
Produit ajouté à la liste de souhaits