Les cheveux souffrent-ils du froid ?

1487 Vues

cheveux froidsLe froid assèche les cheveux

En période hivernale, la fibre capillaire se fragilise. Tout comme le soleil, la pollution et le vent, le froid représente une réelle forme d’agression pour le cheveu. Ce dernier s’assèche plus rapidement pour devenir cassant et terne par la suite.
Ces symptômes peuvent toucher les chevelures qui ne souffrent pas de sécheresse en temps normal. Cependant, les cheveux habituellement secs sont d’autant plus fragilisés par les effets du froid.

Le froid, responsable du phénomène des cheveux électriques

Le froid sec est à l’origine d’une autre conséquence incommodante pour les cheveux, l’électricité statique. Ce phénomène émane d’une charge électrique qui s’accumule sur des surfaces subissant des frottements entre elles. En temps normal, cette charge électrique s’évacue naturellement grâce, entre autres, à la vapeur d’eau présente dans l’air. Mais en cas de froid intense et sec, le taux d’humidité est particulièrement faible, la charge électrique demeure donc sur la chevelure et occasionne des désagréments d’ordre esthétique.

Faut-il modifier la fréquence des shampoings pour préserver ses cheveux du froid ?

L’intérêt de réaliser un shampoing de manière régulière est d’éliminer les résidus de pollution, de poussière, de cosmétiques ou encore de sébum, présents sur la fibre capillaire. Diminuer la fréquence normale de ce soin assainissant n’apporte aucun bénéfice aux cheveux qui pourraient se voir ternis par les impuretés demeurant plus longtemps sur leur surface.
Cependant, les laver plus souvent peut également s’avérer néfaste, des shampoings trop fréquents risqueraient de déstabiliser l’équilibre de la flore cutanée du cuir chevelu et d’agresser la fibre capillaire.

Faut-il limiter les utilisations du sèche-cheveux et de la brosse ?

À toute période, le sèche-cheveux et le démêlage à l’aide d’une brosse peuvent agresser la fibre capillaire. Cependant, ces formes d’agressions sont d’autant plus importantes sur des cheveux fragilisés et asséchés par un froid intense et sec. C’est pourquoi il est préférable de limiter l’utilisation du sèche-cheveux et de privilégier les peignes à dents larges pour se coiffer.
Pour faciliter le coiffage, il est impératif d’appliquer un après-shampoing ou un masque spécifique après chaque shampoing de manière à simplifier le passage du peigne. Ces soins permettent également de réduire les risques d’électricité statique sur la chevelure puisque les frottements occasionnés par le brossage, responsables de ce phénomène, diminuent avec un démêlage facilité.

À noter que le choix de ces soins doit privilégier des formules 100% naturelles à base de plantes, celles-ci sont en mesure de nourrir et d’hydrater la fibre capillaire tout en respectant l’équilibre du cuir chevelu. Les formules de soin classiques sont, quant à elles, élaborées avec des ingrédients de synthèse pouvant se révéler irritants, asséchants et toxiques pour les tissus. De plus, leurs procédés de fabrication engendrent des conséquences néfastes sur l’environnement.

Le masque capillaire cheveux secs : Bioturm

Ce soin capillaire biologique s’adresse aux cheveux fragilisés, secs et abimés qui veulent retrouver de la brillance, de l’éclat et de la souplesse. Ce masque 100% naturel, répare, protège et nourrit le cheveu sur toute sa longueur tout en favorisant un démêlage facile et rapide.
Les protéines de blé et le complexe actif lacto-intensif hydratent et nourrissent la fibre capillaire et le cuir chevelu en profondeur pour un équilibre parfait et une protection optimale contre les agressions extérieures.
La fleur de lotus assainit la chevelure en éliminant toutes les impuretés tout en lissant les cheveux pour un démêlage facile.
Le moringa, riche en nutriments essentiels, dispense ses propriétés anti-inflammatoires et adoucissantes pour nourrir, lisser et réparer la fibre capillaire.

L’exposition des cheveux mouillés au froid représente-t-elle un risque pour leur santé ?

Les effets cumulés du froid et de l’eau peuvent être néfastes pour la santé des cheveux. En effet, l’eau entraîne l’ouverture des écailles de la cuticule (l’écorce du cheveu). Le froid aidant, la fibre capillaire devient poreuse, plus vulnérable et risque de se briser.

Se sécher les cheveux sans avoir recours au sèche-cheveux est tout-à-fait possible, cette méthode consiste en plusieurs étapes.

La première a lieu avant même de sortir de la douche, il faut alors tordre délicatement ses cheveux pour retirer l’eau présente en excès. On utilise ensuite ses doigts pour parfaire cette action en les passant entre les mèches. Le fait de secouer les cheveux facilite la séparation des mèches et accélère le séchage naturel.

À la sortie de la douche, on penche la tête vers le bas et on secoue de nouveau sa chevelure pendant quelques minutes. Ainsi, l’air circule entre les mèches et le séchage s’accélère.

L’étape suivant consiste à utiliser une serviette microfibre absorbante pour poursuivre le séchage en éliminant l’eau restante dans les cheveux. En séparant les cheveux en plusieurs parties et en tamponnant délicatement et à plusieurs reprises chaque partie, l’humidité se retire progressivement de la chevelure.
Avec la serviette, il faut également tamponner le cuir chevelu qui sèche moins vite que les pointes, cette action est plus aisée la tête en bas.
À noter qu’il ne faut pas frotter les cheveux pour ne pas risquer de les abîmer.

Cette étape terminée, il est temps de démêler les cheveux à l’aide d’un peigne à dents larges. L’utilisation d’une brosse sur des cheveux pas complètement secs peut engendrer des frisotis et fragiliser la fibre capillaire.

Enfin, la dernière étape consiste à laisser libres ses cheveux pour finaliser le séchage. Pour accélérer ce temps restant, il est possible de remettre la tête en bas pour secouer les cheveux de manière à les aérer encore davantage.

Publié dans: Cheveux
Produit ajouté à la liste de souhaits