Label Nature et Progrès

1292 Vues

L’agriculture biologique ne suffit pas… C'est pour cela que le label Nature et Progrès existe

cosmétiques bio nature et progrèsC’est en 1964 que naît cette organisation de l’agriculture biologique qui s’exprime aujourd’hui en France et en Europe. Créée pour faire face à l’intensification de l’agriculture industrialisée, elle fait actuellement partie des plus anciennes et des plus prisées par les consommateurs.
Le label Nature & progrès réunit le travail de professionnels et de consommateurs qui visent un seul et même objectif, promouvoir une agriculture respectueuse de la vie animale et végétale. Cette démarche est riche de sens puisqu’elle inclut également la protection de la biodiversité, du tissu rural et du métier de paysan qu’elle souhaite mettre en valeur. Elle signifie également soutenir les savoir-faire et les semences paysannes tout en prônant une agriculture éthique qui privilégie l’écologie.
Unis autour de toutes ces valeurs, les consommateurs et professionnels formant cette association s’inscrivent dans une démarche agro-écologique. Une démarche qui vise à concevoir des systèmes de production basés sur des ressources naturelles. Elle conduit alors à exploiter la nature comme facteur de production tout en préservant ses capacités de renouvellement. 

Un label particulièrement exigeant

Si pour certains utilisateurs de cosmétiques bio, savoir que les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique suffit pour définir qu’un produit est sain et respectueux de la peau, d’autres ont des exigences plus importantes. Les produits labellisés Nature & progrès leur sont ainsi destinés. L’association à l’origine de ce label, la Fédération internationale Nature & Progrès, est en effet consciente que la seule soumission aux règles techniques ne pourra pas mettre à l’abri des dérives et des impasses du système conventionnel. Ainsi, en plus de répondre à des cahiers des charges techniques, les cosmétiques bio portant la mention Nature & progrès respectent une charge considérant des éléments environnementaux, sociaux et économiques. L’association a donc, comme vision, le maintien d’un meilleur rapport entre l’homme et son environnement.

D’autres critères entrent en ligne de compte

Si le label d’agriculture biologique AB se contente d’imposer des règles relatives à la provenance des matières premières, Nature & Progrès va plus loin en disposant des critères relatifs à la production de cosmétiques bio, à leur conditionnement, à leur étiquetage et à leur acheminement vers le marché. La gestion du cahier des charges relatif à ce label se fait d’une manière autonome, non pas sous l’égide d’un organisme européen.
Les exigences des consommateurs évoluent avec le temps. De ce fait, le cahier des charges fait régulièrement l’objet d’une mise à jour réalisée en synergie par les adhérents professionnels à cette association et les représentants des consommateurs.
La réalisation du contrôle annuel relatif aux exigences de ce label est confiée soit à un organisme indépendant désigné par l’association, soit à un Système Participatif de Garanties impliquant tous les acteurs concernés. Les SPG sont des systèmes d’assurance qualité ancrés localement. En octroyant une certification aux producteurs, ils encouragent le prolongement et l’amélioration des démarches dans un cadre de confiance et d’échanges de connaissances.

L’organisation de travail des SPG de Nature & progrès

Le cahier des charges et le SPG sont tous deux reconnus par la Fédération Internationale des Mouvements de l’Agriculture Biologique (IFOAM). Les SPG de Nature & progrès répartissent leur travail autour de trois grands axes.

Des enquêtes de terrain ont pour but de contrôler la conformité des démarches avec les principes du label tout en encourageant le prolongement de ces démarches. Elles sont confiées à des enquêteurs expérimentés assistés de volontaires. Ces enquêtes sont réalisées en toute transparence et respectent le caractère confidentiel.
Un second axe de travail concerne les réunions des Commissions Mixtes d’Agrément et de Contrôle. (COMAC) Celles-ci doivent évaluer les rapports d’enquête de manière collaborative. Ces réunions aboutissent à un avis quant à l’attribution du label, à des propositions d’améliorations, de corrections voire même à des sanctions dans le but d’optimiser la démarche du professionnel.
Enfin, la COMAC fédérale est l’organe exécutif de la fédération nationale qui octroie le label. C’est elle qui gère les COMAC locales de manière annuelle et s’assure d’une réelle cohérence entre le cahier des charges et la charte. En cas de litige, c’est également elle qui intervient.

Une charte et des cahiers des charges exigeants et évolutifs

Au cœur de sa charte et de ses cahiers des charges, le label Nature & progrès exprime clairement ses valeurs. Le respect des hommes, des animaux, des végétaux et de leur milieu naturel. Ces cahiers des charges doivent permettre de mettre en évidence la cohérence entre les démarches engagées par les professionnels et les objectifs établis dans la charte  Nature & progrès.
Pour répondre à une exigence de pertinence et de légitimité, ces outils sont rédigés et mis à jour régulièrement par des commissions professionnelles de la Fédération et approuvés par l’Assemblée Générale de l’Association.

Ce label se démarque de la simple certification biologique grâce à des exigences techniques concrètes qui lui sont propres. Ces dernières sont d’ailleurs combinées à des pratiques encouragées vers lesquelles les SPG accompagnent les professionnels via un processus d’amélioration constante. Les professionnels certifiés Nature & progrès doivent obligatoirement suivre les objectifs environnementaux et socio-économiques listés dans la charte.
Plus qu’une charte, cette dernière est un véritable outil qui sert de guide aux professionnels en mettant en évidence les priorités. Chacun d’entre eux, selon ses possibilités et ses objectifs, doit attester au fil des ans une amélioration de ses pratiques sociales, économiques et écologiques.
Parmi les nombreuses pratiques concrètes et déterminantes, on retrouve le respect de la saisonnalité des productions, la gestion économe de l’eau et des énergies renouvelables, la limitation des déchets et des emballages, la protection de la biodiversité…

Aujourd’hui, la mention Nature & progrès, âgée de plus de 50 ans, a bel et bien gagné la confiance des consommateurs. En lui octroyant leur confiance, ces derniers valorisent le travail de producteurs respectueux de la planète tout en s’offrant le meilleur en termes de qualité.
Dans le domaine des cosmétiques, les produits labellisés Nature & progrès garantissent aux consommateurs des formules non seulement efficaces mais également respectueuses de leur santé. En outre, ces derniers sont d’autant plus satisfaits de participer à la sauvegarde de la planète en privilégiant des produits de qualité.    

Publié dans: Labels Bio
Produit ajouté à la liste de souhaits