Quel peigne utiliser pour sublimer ses cheveux ?

78 Vues

Plongé dans votre chevelure, il s’attarde dans les nœuds et glisse sur les longueurs lisses. Que vous l’aimiez ou que vous le redoutiez, le peigne fait forcément partie de votre arsenal beauté. A l’instar de sa comparse la brosse, le peigne adopte diverses formes et existe en plusieurs matériaux. Chaque type de cheveu correspond-il à un peigne particulier, ou chacun est-il libre de choisir son peigne ? Faut-il s’arracher les cheveux pour les peigner convenablement ? Je démêle le vrai du faux dans cet article !

Et si on arrêtait simplement de peigner ses cheveux ?

Oui. Mais, non, en fait. Le peignage des cheveux n’a pas pour seule vocation de les faire briller. Le démêlage est une étape à part entière du processus de soin de votre chevelure. Il aère votre crinière et la débarrasse des cheveux morts qui ne sont pas encore tombés d’eux-mêmes, de la poussière et d’autres impuretés. Peigner vos cheveux est aussi un geste qui les aide à rester en bonne santé. Les dents du peigne « drainent » le sébum de la racine jusqu’aux pointes, permettant ainsi d’apporter leur dose d’hydratation aux longueurs. Au niveau du cuir chevelu, le passage des dents du peigne active la circulation du sang, ce qui favorise une meilleure repousse.

Quelle matière choisir pour son peigne ?

Si la simple idée de peigner vos cheveux accélère votre rythme cardiaque et vous fait grimacer parce que « ça tire », c’est peut-être parce que le matériau de votre peigne n’est pas adapté à votre chevelure.

Le peigne en corne devrait transformer cette corvée en un moment agréable. Robuste et antistatique, ce type de matériau, composé de kératine, rend leur brillance à vos cheveux tout en respectant leur nature. Comme il n’accroche pas aux cheveux, il glisse sur les longueurs sans tirer de manière désagréable au niveau des racines.

Et si les chevelures épaisses et bouclées avaient enfin trouvé leur sauveur ? Sujettes aux nœuds, elles demandent encore plus d’attentions qu’une chevelure raide, par exemple.

Si la corne ne vous convenait pas, pour une raison ou pour une autre, vous pourriez remplacer cet accessoire par un peigne en silicone, en carbone, en ébonite ou en résine. Ces différents matériaux sont en effet loués pour leur solidité.

Les peignes « à forme »

Ce que j’appelle les peignes « à forme », ce sont ceux qui adoptent une forme particulière, et remplissent une fonction spécifique. Parmi eux, vous trouverez le peigne fourchette. Cet accessoire chouchoute les cheveux courts et bouclés en leur redonnant le volume qui leur manque parfois. Grâce à la forme et à l’emplacement de ses dents, il décolle les racines plus facilement qu’un peigne classique. Entre eux lavages, il rebooste une coupe un peu « rapapla ».

Le peigne à queue se distingue par la pointe fine que forme son manche. Les coiffeurs l’utilisent surtout pour réaliser des coiffures chics sans y passer trop de temps, comme une queue-de-cheval stricte et structurée. La pointe trace une raie facilement et avec précision, tandis que les dents fines et peu espacées crêpent ou lissent les cheveux aussi bien qu’un appareil électrique. Et sans les désagréments liés à la chaleur.

Le peigne râteau possède des dents larges et espacées les unes des autres. Sa forme en fait l’ustensile parfait pour démêler les cheveux épais et préserver les boucles.

Quelle denture de peigne pour quel type de cheveux ?

Le peignage peut endommager la chevelure si la forme du peigne n’est pas adaptée à votre nature capillaire. Le peignage n’est pas là pour casser vos cheveux ! Lorsque vous choisirez votre peigne, perdue devant l’étalage de votre supermarché, souvenez-vous de ceci : l’espacement et la longueur des dents peuvent faire toute la différence.

  • Les dents serrées conviennent mieux aux cheveux fins, au travers desquelles elles passeront plus facilement. Il donne du volume et du mouvement aux coupes courtes. Les coiffeurs l’apprécient pour la facilité avec laquelle il leur permet de réaliser de beaux crêpages, quel que soit le type de cheveux. Pour cela, les professionnels peignent ces derniers dans le sens inverse de la pousse.

Les peignes fins lissent la surface des cheveux et donnent une coiffure presque parfaite.

  • Les dents courtes s’adressent aux cheveux courts et fins, toujours à cause de cette histoire de pénétration facile dans la chevelure.
  • Les dents longues s’accommodent mieux des cheveux longs et épais.
  • Les dents larges peigneront facilement les chevelures frisées ou crépues : elles passeront sans problème dans les mèches épaisses et épargneront les cheveux fragiles.
  • Les dents extra-larges seront parfaites dans les cheveux bouclés ou frisés : elles n’agresseront pas les boucles en leur « rentrant dedans ». Pour que le peignage soit encore plus aisé, n’hésitez pas à le réaliser sur des cheveux mouillés, des pointes vers les racines. Ce peigne assure aussi la bonne répartition des soins et autres produits capillaires (masques, mousses, gels, après-shampoings) le long des cheveux. Utilisé à n’importe quel moment de la journée, il apporte légèreté à la chevelure en l’assouplissant.

Pour vous y retrouver, retenez que plus vos cheveux sont fins et raides, meilleur sera le démêlage avec un peigne aux dents fines et serrées.

Petit conseil : si l’emballage de votre peigne le permet, vérifiez qu’il ne présente aucun accroc. Car en passant dans vos cheveux, celui-ci pourrait endommager la fibre de vos cheveux.

Si vous choisissez un peigne dans une matière naturelle (corne, bois) et que vous trouvez le modèle qui ne tire pas sur votre chevelure, assurez-vous qu’il correspond bien à la nature de votre cheveu. Si c’est le cas, vous saurez que vous avez trouvé le peigne idéal !

Publié dans: Cheveux
Produit ajouté à la liste de souhaits