Panier (vide) 0
Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

Comment choisir et appliquer son correcteur sans devenir multicolore ?

fonds de teintsLa mise en valeur de son teint est l’une des étapes clés du maquillage. En utilisant les bons produits, un visage fatigué est réveillé, les peaux à problèmes sont unifiées et les peaux foncées reprennent des couleurs. Encore faut-il savoir quel correcteur choisir et l’appliquer correctement pour un résultat à la hauteur de ce que vous méritez !

 

A quoi sert vraiment un correcteur ?

Le fond de teint ne suffit pas toujours à cacher les imperfections de la peau. Normal, ce n’est pas complètement son rôle.

Un correcteur de couleur ressemble un peu à un petit produit miracle. Grâce à lui, tout ce qui met de la couleur sur votre visage sans que vous ayez donné votre consentement – rougeurs, cernes, taches brunes – est camouflé. Certaines caractéristiques plus personnelles, comme une veine très visible ou un sous-ton de peau vraiment rose peuvent elles aussi être atténuées.

L’avantage du correcteur sur le fond de teint, c’est qu’il peut être appliqué uniquement sur la zone que l’on souhaite « corriger ».

 

 Comment choisir son correcteur de teint ?

Si vous vous en souvenez, je vous avais déjà parlé du principe de colorimétrie dans un précédent article. Et bien c’est le moment de ressortir votre joli cercle chromatique ! Rappelez-vous : en superposant deux couleurs opposées, on les « annule » l’une et l’autre. Ce qui signifie que pour choisir la couleur de votre correcteur, il suffit de regarder celle du défaut que vous souhaitez cacher. Et ce qui signifie aussi qu’en fonction de votre peau, vous serez peut-être amenée à utiliser plusieurs correcteurs de couleur différente.

Pour vous aider à vous y retrouver, vous retrouverez ci–dessous un mini-guide d’utilisation des correcteurs de couleur :

 

LE VERT

Permet de dissimuler les rougeurs, les boutons ou les nez irrités. Pour cela, prélevez à l’aide d’un pinceau fin une petite quantité de produit et appliquez-la en plein sur le problème à corriger ! Prenez garde à ne pas trop dépasser, sous peine de vous retrouver avec un teint gris…

Si votre couperose provoque sur votre visage des rougeurs diffuses mais permanentes, optez pour un make-up de base dans les tons menthe. Puis utilisez votre fond de teint habituel.

Pour éviter de transformer votre visage en masque de carnaval, je vous recommande d’appliquer au-dessus de votre correcteur une touche d’anticernes.

 

LE ROSE ORANGE

Cette couleur est la meilleure alliée qu’une femme peut se faire pour cacher des cernes ! De surcroît si elle a la peau claire.

Pour commencer, choisissez un correcteur à la texture crémeuse. Pour une pose tout en subtilité, optez pour une version fluide de votre correcteur. A l’aide d’un pinceau duveteux, venez ciblez le coin interne de votre œil. Les veines y sont souvent visibles et l’assombrissent. Tapotez doucement, puis estompez avec votre doigt.

Même recommandation que pour le vert : on recouvre son rose orangé d’une touche d’anticernes pour unifier la paupière.

 

LE ROSE CLAIR

Apporte de la fraîcheur aux peaux claires. Vous l’utiliserez en fonction de vos besoins. Soit vous avez carrément mauvaise mine et vous l’appliquez sur l’ensemble de votre visage, soit vous posez juste des touches de lumière sur votre front, vos pommettes, votre nez et votre menton.

 

LE ORANGE

C’est la teinte ultime des peaux mates et foncées ! Une base couleur abricot utilisée sur l’ensemble du visage leur donne un coup de fouet. Pour masquer les cernes, utilisez un correcteur abricot, corail ou orange. Ne vous inquiétez pas, vous ne ressemblerez ni à un abricot, ni à une orange ! Les textures de ces cosmétiques sont spécialement étudiées pour se fondre avec votre peau !

 

LE JAUNE

Lui, il vous sera fort utile pour masquer les rougeurs gênantes et les tâches de votre peau. Par exemple, si le sous-ton de votre peau est trop rosé à votre goût, une poudre jaune, appliquée en dernier, rééquilibrera la couleur de votre visage. Et du coup, les rougeurs seront-elles aussi tenues en respect !

Appliqué sur des taches de soleil, le jaune les masque presque complètement sous le fond de teint.

Enfin, si vos cernes sont violets, oubliez le correcteur orange et optez plutôt pour le jaune.

 

LE LILAS

Les peaux asiatiques, ainsi que celles qui tirent vers le jaune, adoreront ajouter un correcteur lilas à leur routine maquillage. Vous utiliserez une base pour teint de couleur parme, ou peaufinerez votre make-up avec un soupçon de poudre mauve sur la partie centrale du visage. Pour quel effet ? Un visage lumineux et éclatant !

 

Outre la couleur se pose aussi la question du type de peau. Si elle est mixte ou grasse, utilisez une formule fluide. Assurez-vous qu’elle est bien antibactérienne, testée de manière dermatologique et non comédogène. Les peaux sèches préféreront un produit aux vertus hydratantes, sous forme crémeuse.

En fonction de l’importance du défaut à couvrir, vous aurez aussi à choisir l’indice de couvrance de votre correcteur. A titre indicatif, sachez que l’échelle monte jusqu’à 7.

 

Sur quelle partie du visage appliquer sa correction ?

Pour répondre à cette question, étudiez la texture de votre produit. Selon que celle-ci est fluide ou très compacte, vous pourrez l’appliquer soit sur tout votre visage, soit directement sur « la zone à embellir ».

En cas de fatigue chronique, de sensibilité à la pollution ou en raison d’une mauvaise micro-circulation de votre sang, votre regard peut perdre de son éclat. Dans ce cas, il est préférable d’appliquer votre correcteur localement.

 

Comment réaliser un teint parfait ?

Ici, il ne s’agit pas des correcteurs de couleur, mais des correcteurs de teint proches de la carnation de votre peau. L’idéal consiste à mélanger votre fond de teint fluide à un sérum hydratant, puis à poser ce mélange sur les zones de contour de votre visage.  Ensuite, vous allez matifier l’ensemble de votre visage avec votre poudre compacte. Insistez un petit peu plus sur les zones susceptibles de briller au cours de la journée.

Si vous avez quelques imperfections à camoufler, finissez votre maquillage avec un stick correcteur haute couvrance. Tapotez sur la zone à traiter et étirez vers l’extérieur. Recommencer une seconde fois, sans étirer.

Petite astuce pour les peaux mixtes et grasses : n’accumulez pas les couches de produits, cela va aggraver votre tendance à briller. Contentez-vous de poser des touches de correcteur sur vos petits défauts et ne mettez que très peu de poudre.

Les adeptes des maquillages zéro défaut pourront appliquer un léger voile de poudre fixatrice.

Pour unifier le tout, déposez une touche de votre fond de teint sur votre front, la partie supérieure de vos pommettes et le centre de votre visage.

Et pour celles qui aiment le contouring sans oser franchement se lancer, qu’elles choisissent un fond de teint un ton plus foncé et qu’elles le passent sous leurs joues et leurs tempes.

 

Ordre d’application de vos cosmétiques

Je suis quasiment sûre qu’à ce stade de l’article, vous aurez compris que le correcteur de teint est à appliquer avant le fond de teint ! Ce serait quand même dommage d’avoir fait tous ces efforts pour vous retrouver avec une figure verte, rose, jaune, orange ou lilas !

Articles en relation