Panier (vide) 0

Accueil

En promo

Tous les produits en promotion

Marques

Livraison gratuite à partir de 21 € d'achat en France hors DOM TOM.

Ils parlent de nous

marie claire

droles de mums

echo bio

Quelles différences entre les filtres chimiques et les filtres minéraux ?

Qu’est ce qu’un filtre minéral ?


L’objectif du filtre minéral est de protéger la peau des effets néfastes des rayons UV. Il se compose d’un ensemble de microparticules d’oxyde de zinc ou de dioxyde titane qui agit telle une barrière réfléchissante pour repousser les rayons du soleil.


Les filtres minéraux sont d’origine naturelle et empêchent les UV d’atteindre l’épiderme


Élaborés à partir de poudres opaques d’origine naturelle et extrêmement fines et couvrantes, les filtres minéraux forment une barrière sur la peau qui repousse efficacement les rayons UV sans que ceux-ci puissent atteindre la surface de l’épiderme. Ces filtres naturels protègent la peau de tous les types de rayons UV et agissent immédiatement après l’application.

Les filtres chimiques sont quant à eux élaborés à partir de substances de synthèse et, lorsqu’ils sont dans l’épiderme, vont absorber les rayons UV pour les transformer par la suite. Ces filtres synthétiques ne sont actifs qu’au bout d’une vingtaine de minutes contrairement aux filtres minéraux qui sont opérationnels de manière instantanée.

Les filtres minéraux respectent l’épiderme


Les filtres minéraux n’engendrent pas d’effets secondaires, aucune intolérance et ne pénètrent généralement pas dans l’épiderme. Si c’est le cas, ils remontent naturellement en surface pour être éliminés avec les résidus de peaux mortes.

En pénétrant dans la peau, les filtres chimiques altèrent les cellules cutanées et peuvent occasionner des dysfonctionnements.

Les filtres minéraux s’inscrivent dans une démarche écologique


De par leur origine naturelle, les poudres pigmentaires utilisées lors de la fabrication des filtres minéraux ne représentent pas de danger pour l’environnement. L’élaboration de crèmes solaires ayant recours à ces filtres UV s’inscrit donc dans une réelle démarche de protection de l’environnement.

Les filtres synthétiques utilisent quant à eux des procédés de fabrication générant un impact sur l’écologie, notamment sur la santé du phytoplancton et des coraux.


Une recommandation importante


À noter que pour bénéficier d’un soin de protection solaire parfaitement respectueux de la peau, il faut s’assurer que les filtres minéraux qu’il contient soit exempt de nanoparticules. Celles-ci sont néfastes pour les tissus épidermiques et pour l’organisme à long terme. Pour être certain de choisir un soin solaire respectant cette recommandation, le mieux est de se tourner vers les cosmétiques biologiques.

La crème solaire indice 50 : Beauté Simple

Cette crème solaire biologique spécialement élaborée pour protéger le visage des rayons du soleil rassemble plusieurs huiles végétales vertueuses pour nourrir et hydrater l’épiderme en profondeur tout en luttant contre le vieillissement cutané.
Les filtres minéraux sans nanoparticules offrent une protection de niveau 50 en mesure de repousser efficacement et instantanément tous les rayons UV.
L’huile de noix de coco hydrate et dispense ses propriétés antioxydantes pour préserver la jeunesse des cellules cutanées et le beurre de karité protège l’épiderme en restaurant la barrière hydrolipidique de manière à maintenir une bonne hydratation de la peau.
Les huiles de graine de sésame et de tamanu dispensent leurs propriétés régénératives et cicatrisantes pour parfaire le renouvellement des cellules.
Enfin, la vitamine E accompagne l’action antioxydante de la noix de coco pour retarder l’apparition des rides. 
 

Articles en relation