Panier (vide) 0

En promo

Tous les produits en promotion

Marques

Boutique Sécurisée

crédit agricole

Commandez en express, sans création de compte. Chez Styl'bio vous pouvez régler avec votre compte Amazon.

amazon

Ils parlent de nous....

marie claire adresses incontournables

bio et bien être

drole de mums

echo bio

Une hygiène intime irréprochable

Le sexe féminin nécessite une hygiène spécifique. Zoom sur les bons produits, les textiles et les sous-vêtements à privilégier, les réflexes à adopter pour une hygiène féminine parfaite.

La sphère génitale féminine étant particulièrement fragile, elle nécessite une toilette différente de l'ensemble du corps afin de préserver la flore vaginale et d'éviter la prolifération des germes. Quels sont les bons gestes à adopter ?

La toilette intime

On se lave le sexe quotidiennement, une fois suffit. Et on parle ici de toilette externe ; pour plus de précisions, on ne nettoie pas l'intérieur du vagin, il s'en charge tout seul puisqu'il est "autonettoyant". Une toilette externe concerne uniquement la vulve, les lèvres et le clitoris. Si vous vous sentez plus à l'aise en vous lavant deux fois par jour, faites-le, mais avec un produit adapté. Ce peut être le cas pendant les règles, après une séance de sport ou en été lorsqu'il fait très chaud. Un nettoyage s'impose aussi après chaque rapport sexuel. Séchez-vous avec une serviette de toilette propre renouvelée chaque jour. Il ne faut pas oublier de le faire, toute trace d'humidité doit être éliminée après le lavage.

Le choix de son produit nettoyant

Pour préserver la flore, il faut en respecter le pH et son équilibre. Les produits décapants, trop parfumés, les savons exfoliants, ne doivent pas être utilisés. Ils sont bien trop agressifs. Le gel douche dont vous vous servez pour l'ensemble du corps n'est pas recommandé, à moins que son pH soit neutre et qu'il ne contienne aucun produit nocif. L'idéal est d'acheter un produit spécial pour l'hygiène féminine.
Laissez de côté tous les déodorants, les crèmes corporelles parfumées, les huiles, y compris les huiles essentielles, ces produits ne sont pas faits pour ça. De temps en temps, en dépannage, vous pouvez utiliser des lingettes bio à la formulation adaptée et sans alcool.

Les sous-vêtements, les textiles et leur entretien

Les culottes doivent être changées tous les jours. Les strings sont moins recommandés parce qu'ils favorisent des frottements susceptibles de provoquer des irritations. La lingerie 100 % coton est en réalité la seule matière qui soit parfaite, facile à entretenir et confortable à porter.
Lavez vos sous-vêtements à une température de 40°C. Pas moins, parce qu'il faut éliminer les bactéries. Les culottes en matières synthétiques favorisent la macération.
Evitez de porter des pantalons trop étroits qui vous gênent.

Que penser des douches vaginales ?

Pour ce qui concerne le vagin, trop d'hygiène nuit ! Après un rapport sexuel, la douche vaginale est toujours pratiquée à tort. On fait une erreur en supposant qu'elle va limiter les risques de grossesse et éliminer les spermatozoïdes présents dans le vagin. C'est un moyen de contraception inefficace ! La douche vaginale risque de favoriser de surcroît, l'installation d'une mycose ou d'autres infections. Les lactobacilles (ou bacilles de Döderlein) sont présents en grande quantité dans un liquide qui recouvre les parois du vagin et le protège naturellement. Ces quelques 10 millions de bactéries contenues dans chaque ml vont permettre de garder une flore génitale au milieu acide stable, préservé des attaques de germes pathogènes. Il ne faut donc pas chercher à les éliminer.

Ne faites pas l'impasse de la visite annuelle chez votre gynécologue. Un simple frottis est capable de dépister des cellules anormales et de prévenir les dysplasies débutantes du col de l'utérus.