Panier (vide) 0

Accueil

En promo

Tous les produits en promotion

Marques

Livraison gratuite à partir de 21 € d'achat en France hors DOM TOM.

Ils parlent de nous

marie claire

droles de mums

echo bio

Zoom sur les responsables du vieillissement prématuré des cellules

Les radicaux libres, c’est quoi ?



Les radicaux libres émanent d’ensembles d’atomes d’oxygène déstabilisés et ayant subi une perte de leur composition chimique. Ils se forment au moment de la conversion des nutriments apportés par les aliments que nous ingérons.
Les radicaux libres interviennent d’abord de manière positive dans notre organisme, ils participent au nettoyage et au bon fonctionnement de notre corps en détruisant les produits toxiques, ils jouent un rôle dans la conception, dans la croissance et dans les changements cellulaires. Protéger le corps des attaques bactériennes et virales fait également partie de leurs attributions.

Lorsqu’ils sont en nombre excessif, les radicaux libres peuvent pourtant mener des actions néfastes dans l’organisme. Ils occasionnent des dysfonctionnements et détériorent les tissus, on parle alors de vieillissement cellulaire.


Plusieurs types de radicaux libres



Notre organisme renferme plusieurs familles de radicaux libres.

Les radicaux superoxydes se forment au moment de la transformation des nutriments en énergie au sein même des cellules. Ces radicaux libres sont inactivés en présence d’un germe favorisant la formation de peroxyde d’hydrogène. Ils peuvent agir de deux manières différentes :
    •    ils luttent contre les bactéries et détruisent les corps étrangers présents dans l’organisme
    •    ils peuvent favoriser une infection ou une inflammation déjà existante.

Les radicaux hydroxyles se forment au cours de réactions chimiques impliquant la présence d’hydrogène, ils sont les plus réactifs de tous et favorisent les actions néfastes de tous les radicaux libres au sein de l’organisme.

L’oxyde nitrique est un radical gazeux et soluble favorisant les défenses immunitaires de l’organisme et garant de la vasodilatation des tissus du cœur et des vaisseaux sanguins.

La formation des radicaux libres

Les radicaux libres se forment à l’initiative de l’organisme au moment de la transformation des nutriments en énergie. Ce processus n’est pas le seul moyen de production de ces molécules qui voient leur nombre augmenter en cas de maladie, de blessure ou d’infection touchant l’organisme.
En produisant plus de radicaux libres, le corps espère détruire les virus et les bactéries responsables des pathologies qui l’attaquent.

On recense également des sources externes de production des radicaux libres, les expositions aux rayons UV et à la fumée de cigarette et les particules polluantes qui pénètrent dans l’organisme.

Les effets néfastes des radicaux libres sur l’organisme



Lorsque les radicaux libres sont présents en quantité normale dans l’organisme, un équilibre se met en place grâce aux antioxydants apportés par l’alimentation. Ceux-ci limitent les radicaux libres néfastes qui peuvent mener des actions de détérioration des tissus et entraîner un vieillissement des cellules.

Dans l’organisme, l’équilibre idéal compte un nombre à peu près égal de radicaux libres et d’antioxydants. Si le corps est exposé aux différents facteurs extérieurs susceptibles d’augmenter la production de radicaux libres, un déséquilibre se crée alors et s’ensuit de nombreux dysfonctionnements. Les cellules sont alors attaquées par ces radicaux libres en surnombre.

Au niveau de l’épiderme,  l’excès de radicaux libres se manifeste par un vieillissement accéléré des cellules qui voient s’amenuiser leurs capacités à se régénérer. C’est d’autant plus néfaste pour les peaux matures qui subissent d’ores et déjà une baisse de l’activité cellulaire. Tous ces éléments mis bout à bout engendrent une altération des tissus épidermiques qui se traduit par l’apparition de rides.

Combattre cet excès de radicaux libres

Pour réduire cet excès de radicaux libres dans l’organisme, l’alimentation est la meilleure alliée puisqu’elle est en mesure d’apporter les antioxydants nécessaires à la lutte contre ces molécules néfastes et en surnombre.

La voie cutanée représente également un bon moyen d’apporter des antioxydants à l’épiderme de manière à éliminer les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules cutanées.
Les cosmétiques naturels élaborés à partir d’ingrédients naturels riche en antioxydants s’inscrivent brillamment dans cette démarche. De nombreuses plantes présentent des propriétés antioxydantes et peuvent être exploitées pour élaborer des formules de soins spécifiques visant à retarder le vieillissement cutané et l’apparition des rides. On recense parmi elles la noix, le jujubier, la noix de coco, la mangue… De nombreuses huiles essentielles sont également sources d’antioxydants ainsi que certaines eaux florales et huiles végétales.

Articles en relation