Qu'est ce que l'argent colloïdal et comment l'utiliser ?

2348 Vues

Bien que de nombreuses techniques différentes aient été développées au cours des dix dernières années, afin d’obtenir un argent colloïdal de qualité. La meilleure et la plus fiable reconnue est celle du processus électrique, car il s’agit de la seule méthode qui permette de préserver l’homogénéité. Cette technique par électrolyse, permet d’obtenir des particules infiniment petites (d’argent pur à 99,999 %) en suspension dans le liquide.

Comment agit l'argent colloïdal ?

L’argent colloïdal agit au niveau cellulaire. Il a de nombreux effets positifs sur notre organisme, basés sur des faits scientifiques avérés. Son action la plus connue est l’élimination des bactéries et virus nocifs de notre organisme, simplement en détruisant leur système respiratoire. L’argent colloïdal est également réputé pour son effet régénérateur de cellules et cicatrisant. En effet, il permet aux tissus de se reconstruire plus rapidement, tout en empêchant l’infection. De même, il comble notre carence en argent minéral, naturellement présent dans l’organisme, ce qui permet de renforcer nos défenses immunitaires naturelles en agissant sur  la production de globules blancs. L’argent colloïdal agit également sur l’oxygénation du sang en améliorant la production des globules rouges, ce qui accroît les capacités physiques et la récupération.

L’un des atouts majeurs de l’argent colloïdal est que les germes ne développent pas de résistance à l’argent colloïdal, ce qui n’est pas le cas des antibiotiques.

Selon certains rapports d’études et revues médicales, l’argent colloïdal en faible concentration (10 à 20ppm) ne provoque aucun effet néfaste. L’argent colloïdal ne présente aucun danger pour l’homme. Il est neutre de goût et d’odeur, ne provoque ni irritation, ni brûlure, et peut être utilisé sans aucun risque dans les yeux et sur la peau. Aucun effet indésirable sur l’organisme humain lié à la prise d’argent colloïdal n’a été constaté à ce jour. De plus, l’argent étant naturellement présent dans l’organisme, il peut donc être administré conjointement à un traitement médical sans aucun risque d’interaction. L’argent colloïdal  de qualité professionnelle n’a aucune toxicité. Selon des études, il faudrait ingérer plus de 300 litres en une journée, ou 96 litres par jour pendant une année avant qu’il ait un effet toxique sur l’organisme. Ainsi, l’argent colloïdal ne présente aucun risque pour les cellules du corps humain, des mammifères, reptiles, plantes et tout organisme multicellulaire vivant.


L’utilisation de l’argent colloïdal de plus en plus répandue, les études scientifiques  et les témoignages ont permis, ces dix dernières années, de découvrir ses nombreux bienfaits sur notre organisme, et les recherches n’en sont qu'à leur début parmi les marques certifiées.
L’argent et la médecine contemporaine

argent colloidal


Pendant les dernières guerres mondiales, avant l’utilisation des antibiotiques, des solutions à base d’argent étaient utilisées pour prévenir et traiter les maladies infectieuses. On utilise encore aujourd’hui des préparations connues, tel que le nitrate d’argent, comme collyre pour les nouveau-nés. On trouve également, dans les pharmacies, des pansements contenant de l’argent pour traiter les infections. L’acuponcture utilise des aiguilles en argent pour éviter les infections. Les propriétés désinfectantes de l’argent sont également utilisées dans le matériel médical, tels que les cathéters urinaires afin d’éviter les infections, et les tubes de respiration permettant de ventiler les patients intubés afin de prévenir les infections liées aux poumons.

L’utilisation de l’argent comme germicide au cours de l’histoire

Pendant des milliers d’années, l’argent a été utilisé comme agent de guérison par les civilisations à travers le monde. Son agent de conservation et de guérison remonte aussi loin que les empires grecs et romains antiques. Bien avant le développement des produits pharmaceutiques modernes, l’argent a été employé comme un germicide polyvalent.
Les Grecs et les Romains utilisaient des récipients en argent afin de conserver l’eau et autres liquides frais (toutefois, nous savons aujourd’hui que l’argent massif a des propriétés germicides inférieures aux infimes particules d’argent colloïdal en solution). L’utilisation de l’argent est mentionnée dans les anciennes écritures égyptiennes. On en imprégnait les bandages servant à panser les blessures.
Pour une meilleure action, il est préférable de garder  la solution en bouche, sous la langue  ; la substance active est absorbée par la muqueuse buccale, et agit plus rapidement du fait qu’elle pénètre dans le système sanguin, aboutissant directement dans la circulation.
Avaler ensuite la solution pour compléter l’absorption par voie gastro-intestinale.

Doses:

En préventif :
(10 à 15 ml, 3 X / jour) pour prévenir des maladies en cas d'épidémie de grippe, gastro-entérite.
Commencer l’hiver par une cure de deux semaines pour renforcer  votre système immunitaire...

En curatif :
(30ml 3 X / jour) pour se rétablir d'une grippe ou autre maladie virale.

Intoxications alimentaires :
Pour une efficacité optimale, prendre une dose de 90ml dès les premiers symptômes, afin qu’une dose suffisante atteigne l’estomac. 1 bouchon doseur est fourni avec chaque flacon.
En local: (spray désinfection 30 ml et 100ml, spray nasal, compte-gouttes)
Par pulvérisation (spray) : -Nez encombré, sinusites... 2 à 3 pulvérisations par narine 3 à 4 fois par jour, en complément d'une prise par voie orale.
-Plaies, brûlures, infections externes Application locale, 1 à 3 pulvérisations sur la zone à traiter à environ 5 cm.

Compte-gouttes :
- Conjonctivites, irritations oculaires...
- Otites...
1 à 3 gouttes par application, 2 à 3 fois par jour.

Par inhalation (avec un nébuliseur) :
-  Problème d'ORL, sinusites, infections pulmonaires...
Remplir le réservoir de l'appareil de quelques millilitres et réaliser des séances de 5 à 20 minutes maximum jusqu'à trois fois par jour. Pendant la séance, adopter une position confortable, de préférence assise, le dos bien droit, et respirer lentement et profondément. Limiter la durée et le nombre de séances pour les jeunes utilisateurs et pour les premières utilisations jusqu'à accoutumance. Interrompre la séance en cas de gêne (difficulté à respirer, envie de tousser...).
..
Ces informations ne sont données qu’à titre informatif et ne remplacent en aucun cas les conseils de votre thérapeute.

A voir aussi : l'argent micronisé.

Publié dans: Guide

Laissez un commentaire

Code de sécurité
Produit ajouté à la liste de souhaits