Qu’est-ce que la couperose ?

943 Vues

Définition de la couperose

La couperose, également appelée rosacée, est une affection cutanée qui se traduit par l’apparition de rougeurs sur le visage. D’autres symptômes se manifestent, des petits boutons et des plaques rouges ou encore la dilatation des vaisseaux sanguins visible sur la surface de l’épiderme.
Cette maladie qui ne touche pas plus de 3% de la population française est plus ou moins intense selon les individus.



Les différentes formes de couperose



Cette affection cutanée se manifeste sous différentes formes selon les personnes. La couperose vasculaire, également appelée érythrose, est la plus courante. Elle se traduit par des rougeurs sur le nez et les pommettes qui peuvent demeurer en permanence.
La forme papulo-pustuleuse se caractérise par l’éclatement de petits vaisseaux visible à la surface de l’épiderme et par des petits boutons rouges ou blancs au niveau du visage et sur le décolleté.
La forme hypertrophique est beaucoup moins fréquente que les précédentes mais s’avère plus grave. Elle se manifeste par l’apparition du rhinophyma, la peau du nez s’épaissit jusqu’à le déformer de manière définitive. Les pores se dilatent et le nez présente un aspect tuméfié et une couleur rouge violacée.
Enfin, la forme la plus exceptionnelle est la rosacée oculaire. Des démangeaisons et des rougeurs se manifestent sur les paupières. Dans des cas extrêmement rares, cette maladie peut aboutir à une perte de la vue.
 

Les causes de la couperose


La couperose naît au niveau de la terminaison des vaisseaux situés dans l’épiderme. Ces terminaisons de vaisseaux forment des capillaires qui sont des petits vaisseaux très fins et souples. Ce réseau de capillaires régule le diamètre des vaisseaux sanguins et le flux d’écoulement, ce qui permet de réguler la température de la peau. Ce phénomène explique la coloration rouge du visage lorsque la peau est exposée au froid intense. La couperose résulte donc d’une altération de ce processus.

Toute variation brutale de température influe sur la circulation du sang. Ainsi, si cette action se répète à l’excès, la circulation du sang doit sans cesse tenter de se réadapter. Il en résulte un risque de développer les symptômes de la maladie.
L’alimentation peut également représenter un facteur de risque. Les plats épicés, les boissons trop chaudes ou encore l’alcool peuvent intensifier les symptômes.

Dans l’organisme, le diamètre des vaisseaux sanguins est régulé par les sphincters musculaires qui subissent les effets de l’âge tout comme la peau. Ces éléments vieillissants, un dysfonctionnement peut s’opérer et la couperose peut faire son apparition. La peau se fragilisant, la vasoconstriction perd en efficacité et entraîne une réduction du diamètre des vaisseaux sanguins.

Dans certains cas, un dysfonctionnement au niveau des veines est à l’origine de la couperose. Lorsque la circulation du sang ne s’effectue pas normalement et que l’écoulement n’est pas optimal, des rougeurs apparaissent sur la surface de l’épiderme. Ce sont souvent les personnes qui souffrent de problèmes vasculaires qui développent cette affection cutanée.

Enfin, il semblerait que certains individus détiennent des prédispositions génétiques, plusieurs personnes peuvent être atteintes au sein d’une même famille sur plusieurs générations.   

Les traitements naturels contre la couperose

Actuellement, il n’existe pas de traitement curatif officiel pour traiter cette maladie. Les symptômes peuvent être atténués via différents moyens tels que les antibiotiques, les traitements dermatologiques, le laser ou encore les cosmétiques naturels et biologiques.

Les plantes regorgent de propriétés vertueuses pour répondre efficacement aux besoins des peaux touchées par la couperose. Circulatoires, hydratantes et anti-inflammatoires, elles sont en mesure de soulager les symptômes. Les cosmétiques naturels et biologiques exploitent ces végétaux pour élaborer des formules de soin efficaces et respectueuses de l’épiderme.

Concernant l’hygiène, elle doit être irréprochable pour renforcer l’efficacité des traitements. Les produits nettoyants à appliquer sur le visage doivent être doux et respectueux de l’équilibre de l’épiderme pour ne pas altérer sa flore cutanée. Les cosmétiques 100% naturels, dénués de tout ingrédient chimique et toxique, sont à privilégier pour répondre à ces exigences.

Au quotidien, différentes mesures peuvent être prises pour réduire les symptômes incommodants de la couperose. Les expositions au soleil doivent être limitées et la peau doit être activement protégée. Les fortes variations de températures sont à limiter également et le stress et l’angoisse doivent être bien gérés car ils représentent, eux aussi, des facteurs d’aggravation des symptômes.
Enfin, une alimentation saine et équilibrée participe à réduire l’intensité des symptômes.

Le sérum « plus de rougeurs » : Beauté Simple

Ce sérum biologique prend soin des peaux sensibles et fragiles victimes d’affections cutanées telles que la couperose. Les ingrédients naturels présents dans cette formule sont en mesure d’atténuer les rougeurs et d’en limiter les apparitions.
L’aloé vera renferme des propriétés hydratantes, anti-inflammatoires et cicatrisantes en mesure d’estomper les rougeurs et les irritations tout en favorisant la réparation des tissus cutanés.
L’extrait de marron d’Inde et l’hydrolat d’hamamélis biologiques apaisent la peau enflammée, l’extrait de camomille biologique actionne ses pouvoirs anti-inflammatoires pour réduire significativement les rougeurs et l’eau de ginkgo biloba stimule la microcirculation pour limiter l’apparition de nouvelles irritations.
Enfin, l’extrait de chondrus crispus, très riche en nutriments, hydrate l’épiderme en profondeur pour favoriser la restauration du film hydrolipidique et limiter les risques de déshydratation. 

Publié dans: Beauté
Produit ajouté à la liste de souhaits